La future entité qui résultera de la fusion entre le groupe italien Luxottica, premier fabricant mondial de lunettes, et le Français Essilor, spécialiste des verres correcteurs et de l’optique ophtalmologique, sera pilotée par un nouveau CEO. C’est l’annonce qui a été faite par l’actuel PDG d’Essilor, Hubert Sagnières au Financial Times, se déclarant lui-même « trop âgé » pour briguer le poste. Le patron du groupe français n’a pas donné de date précise quant à l’arrivée de ce nouveau dirigeant.

Il a toutefois précisé qu’il assurerait le pilotage du groupement Essilor-Luxottica, conjointement avec Leonardo Del Vecchio, principal actionnaire de Luxottica, d’ici la nomination du nouveau CEO.

Annoncée au mois de janvier 2017, la fusion entre les deux groupes doit pour le moment être validée par la Commission européenne, qui avait initié en septembre dernier un examen approfondi de l’opération, compte-tenu du poids des deux groupes sur leurs marchés respectifs.

PARTAGEZ CET ARTICLE :