Alors que le mercato des créateurs se poursuit de plus belle à la tête des grandes maisons de couture, le groupe LVMH semble avoir orchestré un habile jeu de chaises musicales entre les enseignes Dior et Fendi. Après avoir placé Pietro Beccari (ex-Fendi) à la tête de Dior et Serge Brunschwig (ex-Dior) à la tête de Fendi, le numéro un mondial du luxe annonçait la semaine dernière l’arrivée prochaine de Charles Delapalme au poste de directeur des activités commerciales de Dior. Dans le cadre de ce nouveau rôle, il laissait vacantes les fonctions de responsable Retail & Wholesale de la marque Fendi, qui seront ainsi confiées dès le 1er juillet à Giuseppe Oliveri, actuel responsable du marché chinois pour la maison… Dior.

Après douze années dans le secteur bancaire, Giuseppe Oliveri s’était dirigé vers le retail, travaillant notamment pour Benetton et Stefanel à Hong Kong, avant de rejoindre la direction de Versace en Asie Pacifique. « Grâce à son expérience internationale, notamment en Chine et en Asie Pacifique, (Giuseppe) jouera un rôle clef dans l’accélération de la marque et l’écriture de ce nouveau chapitre de l’histoire de Fendi », a commenté Serge Brunschwig.

PARTAGEZ CET ARTICLE :