Annoncée à la fin du mois de mai dernier par Pablo Isla, président d’Inditex, la nomination de Carlos Crespo à la tête du groupe de mode espagnol a été validée par les actionnaires, réunis ce mardi 16 juillet en Assemblée Générale au siège social d’Arteixo, en Galice.

Âgé de 48 ans, Carlos Crespo avait rejoint les rangs du géant du textile espagnol en 2001, et avait peu à peu gravi les échelons avant d’être nommé l’an dernier à la tête des opérations du groupe. Dans le cadre de son nouveau rôle, il sera en charge d’orchestrer la stratégie du groupe, articulée autour d’un plan de transformation digitale et de la mise en place d’un modèle plus durable et éco-responsable.

« Je suis très heureux de participer à cette étape de la vie de la société, où la transformation numérique et la durabilité sous tous les aspects représentent des défis passionnants », a déclaré Carlos Crespo dans un communiqué diffusé par le groupe. « Pour cela, l’innovation, l’esprit d’entreprise et le travail d’équipe sont des aspects intrinsèques de la culture de notre entreprise ».

Au titre de l’exercice 2018, Inditex revendique un chiffre d’affaires en hausse de +3% à 26,1 milliards d’euros et un profit net de 3,44 milliards d’euros, en progression de +2%. Le groupe espagnol, qui rassemble les marques Zara, Bershka, Stradivarius, Massimo Dutti, Pull&Bear ou encore Oysho, s’est fixé pour objectif celui d’atteindre 7500 magasins dans le monde, sur le modèle du retail phygital et respectueux des critères de gestion durable.

PARTAGEZ CET ARTICLE :