Le groupe de presse Condé Nast accueillera dès le 15 janvier prochain Samantha Barry en qualité de nouvelle rédactrice en chef de l’édition américaine du magazine Glamour. Attendue depuis plusieurs mois, cette nomination fait suite à l’annonce surprise du départ de Cindi Leive au mois de septembre dernier, après seize années passées à la tête du magazine féminin.

Diplômée de l’université de Cork et de l’université de Dublin, Samantha Barry a fait ses armes au sein de RTÉ, le service public de télévision irlandais, puis en tant que reporter et correspondante à l’étranger pour le média Newstalk. En 2012, elle avait rejoint la BBC à Londres en tant que journaliste et social media producer, avant de prendre les fonctions de responsable social media de CNN en 2014. Un parcours sans faute qui traduit une volonté de se renforcer sur le segment digital pour Conde Nast et Glamour, mais qui s’illustre également comme un choix singulier puisque Samantha Barry ne témoigne d’aucune expérience dans la presse papier ou les médias féminins.

« Sam est la première rédactrice en chef digital-native, c’est-à-dire qu’elle arrive du futur plutôt que du passé », a déclaré dans un communiqué Anna Wintour, directrice artistique de Conde Nast. « Elle comprend les médias sociaux comme outil de narration et de reportage, moyen d’encourager les échanges et d’observer l’évolution permanente de ce qui est tendance. Sam est intrépide comme beaucoup de leaders du moment, et témoigne à la fois de beaucoup de respect pour Glamour et d’une vision claire de son avenir dans le paysage numérique ».

« Alors que nous continuons à faire évoluer nos contenus et notre stratégie de distribution afin d’atteindre une nouvelle génération de lecteurs, il est essentiel que nos créateurs comprennent la relation étroite qui existe entre le public, le contenu et les plates-formes », précise Bob Sauerberg, président et directeur exécutif de Conde Nast. « La facilité de Samantha à se connecter avec les consommateurs en matière de digital, de médias sociaux et de vidéo, offrira aux fans de Glamour les contenus qu’ils aiment, de la façon la plus significative qui soit ».

Au mois de novembre 2017, le groupe Conde Nast avait annoncé la fin de l’édition papier de son magazine Teen Vogue, et la réduction du rythme de parution de certains de ses titres, parmi lesquels GQ, Glamour, Allure, Architectural Digest et W. 

PARTAGEZ CET ARTICLE :