Le 22 juin dernier, les deux premiers « drugstores parisiens » ont ouvert leurs portes. Fruit de la collaboration entre le géant des cosmétiques L’Oréal France et le groupe Casino, par le biais de son enseigne Franprix, ce nouveau concept inédit a vocation à « répondre aux attentes nouvelles des consommateurs des métropoles », selon Jean-Charles Naouri, président du groupe Casino.

Au sein des deux adresses inaugurées à Paris, respectivement situées au numéro 66 de la rue de la Chaussée-d’Antin (Paris 9) et au 122 de la rue du Bac (Paris 6), la nouvelle enseigne présentera une offre éclectique, articulée autour de la beauté, du bien-être ou encore de la parapharmacie. Les visiteurs pourront notamment y retrouver une sélection de marques de cosmétiques du groupe L’Oréal (L’Oréal Paris, Maybelline, Garnier, NYX Professional Makeup, Essie, Sanoflore etc.), ainsi que des marques exclusives et expertes, mais également des kits de couture, des accessoires « fun »,  des snacks sains et gourmands et bien d’autres produits.

« Nous sommes très heureux d’être un acteur du changement aux côtés de Casino pour inventer une nouvelle expérience beauté pour les consommateurs en France, et en parallèle redynamiser le développement d’une offre à l’avant-garde des nouvelles tendances de consommation en matière de beauté, a commenté Jean-Paul Agon, PDG du groupe L’Oréal. Innover et inventer des nouveaux modèles au service des consommateurs est au cœur de notre ADN ».

« Ce partenariat montre s’il en était besoin, que les grandes entreprises savent aussi se rencontrer, inventer et créer des lieux uniques et inédits, alliés du style de vie des nouveaux urbains », conclut Jean-Charles Naouri.

Une nouvelle expérience qui se traduira notamment par l’accessibilité à de multiples services pratiques, « pensés spécifiquement pour le consommateur urbain », tels que le Wifi gratuit, des bornes de recharge pour mobile, un pressing et un point relais, la livraison en 1 heure de certains produits, ou encore des cireuses à chaussures, lavabos et coiffeuses en libre-service. Par ailleurs, les deux enseignes afficheront une large amplitude horaire, et seront ouvertes 7 jours sur 7, du lundi au samedi de 10 h à minuit, et le dimanche de 11 h à 20 h. Chaque mois, les deux « drugstores parisiens » ouvriront leurs portes durant 24 heures, pour le plus grand plaisir des beautystas noctambules.

PARTAGEZ CET ARTICLE :