Dès 2020, les deux principaux salons dédiés à l’horlogerie synchroniseront leurs calendriers jusqu’en 2024. Un partenariat surprenant, mais cohérent au vu des bouleversements qui touchent actuellement l’industrie horlogère et ses circuits de distribution. À l’heure où un nombre croissant de marques décide de vendre directement dans leurs propres boutiques, se pose la question de la légitimité de ces deux salons, dédiés aux rencontres avec les détaillants et souvent très onéreux. Au mois d’août dernier, l’annonce de la décision du groupe Swatch (et ses dix-huit marques) de se retirer du salon Baselworld, avait cristallisé une tendance déjà ancrée depuis plusieurs mois.

Ce rapprochement devrait donc se traduire comme un souffle nouveau pour les deux évènements, qui se tenaient jusqu’à présent en janvier et en mars, obligeant les professionnels, la presse et les clients à se rendre deux fois en Suisse en quelques semaines d’intervalle seulement.

« Baselworld et le SIHH travaillent pour le secteur et ses clients. Nous avons recherché le dialogue avec le SIHH et avons trouvé ensemble une solution qui profite énormément aux visiteurs, aux médias et à l’ensemble de l’industrie horlogère, a déclaré Michel Loris-Melikoff, directeur général de Baselworld. Ce partenariat entre les deux salons les plus en vue du secteur, représente une avancée majeure pour l’avenir ».

 En 2020, le SIHH se tiendra donc du 26 au 29 avril à Genève, suivi par Baselworld, du 30 avril au 5 mai à Bâle.

PARTAGEZ CET ARTICLE :