Brandon Truawe, le fondateur et ex-CEO de l’entreprise de cosmétiques Deciem, détenue en partie par le groupe Estée Lauder, est décédé à l’âge de 40 ans. Les causes de sa mort n’ont pas été révélées. 

C’est une nouvelle qui bouleverse l’industrie de la beauté. Ce lundi 21 janvier, la société de cosmétiques Deciem a annoncé le décès de Brandon Truaxe, son fondateur et précédent directeur général. « Brandon, notre fondateur et notre ami. Tu as touché nos coeurs, inspiré nos esprits, tu nous a convaincus que tout était possible », écrit l’entreprise dans un post partagé sur Instagram. « Merci pour chaque rire, chaque enseignement et chaque moment de génie. Bien que nous ne puissions imaginer un mode sans toi, nous promettons de prendre soin les uns des autres et de poursuivre ta vision. Puisses-tu enfin connaître la paix. Amour (pour toujours), ton Deciem ».

Entrepreneur en série et businessman visionnaire, Brandon Truaxe avait fondé Deciem en 2013 à Toronto. Rapidement, l’entreprise avait connu une importante expansion, développant son portefeuille de marques et sa présence à l’international. Aujourd’hui présente dans plus de quinze pays, la société rassemble dix marques de soins et cosmétiques, parmi lesquelles la très prisée The Ordinary, réputée pour ses soins pointus et vendus à des prix très accessibles. En 2017, le groupe Estée Lauder prenait une participation au capital de Deciem.

C’est alors que le vent avait commencé à tourner. Brandon Truaxe s’était rapidement attiré les foudres du groupe de cosmétiques pour ses interventions répétées sur les réseaux sociaux, et notamment sur le compte Instagram officiel de Deciem, multipliant les polémiques et les posts déconcertants. En octobre dernier, Truaxe s’était notamment emparé du compte de l’entreprise pour annoncer l’arrêt des opérations de Deciem « jusqu’à nouvel ordre », indiquant au passage que la quasi-totalité des employés du groupe avait été impliquée dans des « activités criminelles majeures » et particulièrement des crimes financiers. Un comportement erratique qui lui avait valu d’être poursuivi par le groupe Estée Lauder, et démis de ses fonctions à la tête de l’entreprise.

Malgré ces tensions, le groupe Estée Lauder a tenu à saluer le « génie » de Brandon Truaxe. « En tant que visionnaire derrière Deciem, il a eu un impact positif sur des millions de personnes dans le monde entier avec sa créativité, son éclat et son innovation », a souligné le groupe dans un communiqué.

PARTAGEZ CET ARTICLE :