Une collection haute couture en hommage au pays du Cèdre.

Dans le somptueux cadre du Petit Palais et devant un public enthousiaste, le célèbre créateur libanais Georges Chakra a rendu hommage à son pays avec sa nouvelle collection présentée le 20 janvier dernier, à l’occasion de la Paris Fashion Week 2020. 

georgesq_chakra_défilé_janvier_2020

Sensible à l’engagement de toute une génération, Georges Chakra transmet, à travers sa nouvelle collection Printemps – été, l’envie de liberté de sa jeunesse ainsi que sa mobilisation de ces derniers mois; le tout avec sophistication et sans détour.

Au début du défilé, chaque invité s’est vu remettre une rose blanche, gravé de la mention « une rose pour la liberté », symbole des fleurs offertes par le peuple libanais aux soldats lors des manifestations pacifiques que connait le pays. Ce motif floral, si cher à Georges Chakra, est omniprésent dans l’ensemble de sa collection. Ainsi, les nombreuses silhouettes immaculées arborent de magnifiques créations entièrement réalisées en pétales ivoire, re-brodée de roses ou encore de fleurs généreuses posées sur une mini robe en satin.

 

Georges_chakra_haute_coture

Très présent aussi, les voiles  tout en transparence qui apportent un côté raffiné et témoignent de la parfaite maitrise des volumes. D’un côté, les broderies origami et la géométrie épurée d’une robe-boule. De l’autre, les bustiers marquant la silhouette, les dos qui se dévoilent et la fluidité des capes et des traînes. Ce jeu de style, de matières et de taille, maîtrisé à la perfection, nous plonge dans une ambiance de tapis rouge.

Georges_chakra_haute_couture

Pour ce qui de la palette de couleurs, celle-ci nous évoque une nature fantastique, entre forêt luxuriante et rose flashy. Un festival de blanc mais aussi de rose éclatant ou poudré, menthe à l’eau, bleu lagon, ciel ou glacier… petit bonus, des éclats d’or et d’argent minutieusement placés qui viennent réveiller le mat précieux d’une étoffe.

 

Difficile de ne pas remarquer l’imposant collier en émeraudes et diamants signé des mains du joaillier Fawaz Gruosi qui sera mis en vente au profit du Children Cancer Hospital de Beyrouth et des bourses d’études pour l’école Saint Vincent de Paul. Ce geste est, pour le couturier, une manière de s’engager concrètement auprès des organismes qui lui tiennent à coeur.

A propos de Georges Chakra

Créateur de mode libanais de haute couture basé à Beyrouth, il fonde la marque en 1985 et rejoint les podiums de la Fashion week parisienne dès le milieu des années 90. Depuis l’apparition de son travail dans le film culte : le diable s’habille en Prada, 20 ans après la création de sa marque, le couturier a renforcé sa présence au niveau international et compte de grandes personnalité comme Mariah Carrey, Beyoncé, Anna Kendrick ou encore Blake Lively,  parmi sa clientèle haut-de-game.

PARTAGEZ CET ARTICLE :