Suite à son Assemblée Générale du 25 juin, le Comité Colbert a annoncé la cooptation de deux nouvelles maisons parmi ses membres : la maison Balenciaga et la maison Henri Selmer. Fondé en 1954 dans le but de promouvoir le rayonnement du luxe et des savoir-faire français à l’international, le Comité Colbert rassemble désormais 84 maisons et 16 institutions culturelles, parmi lesquelles Givenchy, Berluti, Balmain, Chanel, Veuve Clicquot mais aussi le Musée du Louvre ou encore le Centre Pompidou.

« Balenciaga unit histoire et créativité pour proposer des produits emblématiques, modernes et innovants« , a déclaré Elisabeth Ponsolle des Portes, déléguée générale du Comité Colbert, dans un communiqué. « Avec ses savoir-faire mondialement réputés, Henri Selmer Paris célèbre depuis quatre générations le sens de l’ouïe et participe à l’alchimie des sens qui caractérise le luxe. Nous nous réjouissons de l’intégration de ces deux maisons emblématiques qui incarnent, chacune dans son domaine, les valeurs de l’ensemble des membres du Comité Colbert« .

Balenciaga, fondée en 1917 par Cristobal Balenciaga, appartient au groupe Kering depuis 2001. Son directeur artistique de 1997 à 2012, Nicolas Ghesquière, a été l’artisan de la renaissance de la griffe. Lui ont succédé Alexander Wang et Demna Gvasalia à la tête de la création de la maison, qui devrait dépasser en 2019 le milliard d’euros de ventes, selon sa maison mère.

De son côté, la maison Henri Selmer a été créée en 1885 par le clarinettiste Henri Selmer. Actuellement dirigée par l’arrière petit-fils du fondateur, Jérôme Selmer, elle est la « référence mondiale dans la conception et la fabrication d’instruments de musique à vent haut de gamme : saxophones et clarinettes, auxquels s’ajoutent les becs et les anches ». Elle emploie actuellement près de 500 collaborateurs dans ses ateliers installés à Mantes-la-Ville, dans les Yvelines, depuis près d’un siècle.

PARTAGEZ CET ARTICLE :