C’est désormais officiel, le Grand Palais va temporairement fermer ses portes. Il sera remplacé par une structure éphémère, installée sur le plateau Joffre, au bout du Champ-de-Mars. 

Afin de faire peau neuve avant d’accueillir les épreuves d’escrime et de taekwondo des Jeux olympiques 2024, le Grand Palais, monument emblématique de la culture parisienne, fermera ses portes au public à la fin 2020. La réouverture est prévue pour le printemps 2023, après d’importants travaux de rénovation dont le coût s’élèvera à 466 millions d’euros. Financé en partie grâce au mécénat de la maison Chanel, le projet aura vocation à rendre à l’édifice sa superbe d’antan, mais également à augmenter sa capacité d’accueil, réaménager ses espaces ouverts au public et galeries d’exposition, et repenser les liens et relations avec les différents lieux culturels de la capitale.

Pour autant, une structure sera provisoirement installée pour remplacer le monument durant les travaux. Un projet approuvé lundi 2 juillet par le Conseil de Paris et la maire LR du VIIe arrondissement Rachida Dati, à condition qu’il ne compromette pas la tranquillité des riverains. Installé sur le plateau Joffre, entre la tour Eiffel et l’Ecole militaire, et déployé sur près de 14 000 m2, le bâtiment accueillera les « activités culturelles et événementielles » habituellement organisées par la Réunion des musées nationaux et le Grand Palais. La structure devrait être installée du 1er septembre 2020 au 30 novembre 2024.

PARTAGEZ CET ARTICLE :