René Le Coultre, figure emblématique du monde horloger et petit-fils du co-fondateur de la manufacture iconique Jaeger-LeCoultre, s’est éteint samedi 25 août. Né en Italie en 1918, il fêtait son centième anniversaire il y a trois semaines. 

En 2017, la montre-bracelet à quartz célébrait ses cinquante années d’existence. Un anniversaire qui n’aurait pas eu lieu sans l’audace et le savoir-faire de René Le Coultre, qui en fut l’inventeur. En effet, l’ingénieur neuchâtelois avait eu l’idée d’introduire du quartz dans les montres-bracelets en 1957, après que la Fédération horlogère lui ait commandé un rapport sur les différentes façons de redynamiser l’industrie horlogère suisse. Il faudra cependant attendre dix ans avant que ses recherches n’aboutissent à la création d’un premier modèle de montre-bracelet à quartz, avec le lancement de la Beta 21.

Figure majeure de l’horlogerie helvétique, René Le Coultre avait également été l’un des fondateurs du Centre électronique horloger (CEH), créé en 1962 et basé à Neuchâtel. En 1971, il avait par ailleurs pris les commandes de la recherche et du développement de l’horloger Rolex et en 1984, il participait à la fondation du Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM), fusionnant le CEH, la Fondation suisse pour la recherche en microtechnique (FSRM) et le Laboratoire suisse de recherches horlogères (LSRH).

PARTAGEZ CET ARTICLE :