Le tourisme mondial a retrouvé des couleurs en 2017. Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le nombre de visiteurs internationaux (passant au moins une nuit sur place) a progressé de +7% l’an dernier à 1,3 milliard, soit la plus belle augmentation depuis sept ans. Depuis 2010, la croissance annuelle avoisinait les +4%.

Des performances portées par la reprise économique à l’échelle mondiale, qui a largement profité à l’Europe, le continent le plus visité au monde. En 2017, ce sont pas moins de 671 millions de touristes (+8%) qui se sont rendus sur le Vieux Continent, soit près de la moitié des voyageurs mondiaux. La France conserve sa place en tête du classement des pays les plus visités au monde, et enregistre une croissance positive de +8%, « après deux années de faiblesse liée aux actes terroristes ». Si les chiffres officiels ne seront publiés qu’au printemps, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a indiqué que le nombre de visiteurs de l’Hexagone pourrait atteindre 89 millions de personnes en 2017.

Au cours d’une conférence de presse organisée à Madrid, le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme, Zurab Pololikashvili, a souligné le « grand succès » de l’Espagne, qui enregistre une année record pour la cinquième année consécutive avec 82 millions de touristes, soit +8,9% par rapport à 2016. Une progression qui place le pays en seconde position des destinations mondiales, devant les Etats-Unis, qui enregistrent un léger recul. Entre janvier et juin, les arrivées ont baissé de 4%, a par la suite précisé l’OMT.

La tendance est à la hausse dans le reste du monde, puisque l’Afrique revendique une croissance de +8%, +6% pour l’Asie Pacifique et +5% pour le Moyen-Orient. L’organisation, qui prévoit une croissance de 4% à 5% du nombre de visiteurs internationaux en 2018, souligne également la reprise fulgurante de certains pays marqués par les incertitudes géopolitiques, à l’exemple de la Turquie (+33%), la Tunisie (+23%) et l’Egypte (+55%).

PARTAGEZ CET ARTICLE :