Après Gucci, Ralph Lauren, Giorgio Armani ou plus récemment Michael Kors et Jimmy Choo, c’est au tour de la maison italienne Versace de bannir la fourrure de ses collections. 

Dans un entretien accordé au magazine 1843, supplément de The Economist, publié ce mercredi 14 mars, la créatrice Donatella Versace a fait part de son intention d’abandonner l’utilisation de fourrure animale dans le cadre de ses collections. « La fourrure ? Je n’en veux pas a expliqué la directrice artistique de l’enseigne Versace. Je ne veux pas tuer des animaux pour faire de la mode. Cela ne me semble pas bien ».

Si la Fédération internationale de la fourrure s’est dite « déçue », l’annonce de cette décision de la part de Versace a été vivement saluée par les défenseurs des animaux et associations de protection animale. « Versace est une marque de grande influence qui symbolise les excès du glamour, et sa décision d’arrêter l’utilisation de la fourrure, montre que la mode compassion n’a jamais été aussi tendance », a déclaré Claire Bass, directrice de la Humane Society International en Grande-Bretagne. La PETA, qui avait mené en 2006 une campagne à l’encontre de la marque pour son utilisation de la fourrure, a qualifié la nouvelle de « tournant majeur dans la campagne globale pour une mode respectueuse des animaux ».

Quelques heures auparavant, c’est Furla qui venait grossir les rangs des maisons ayant décidé de renoncer à la fourrure animale, en annonçant sa décision de ne plus en utiliser à compter de l’année prochaine.

PARTAGEZ CET ARTICLE :