Après une année 2017 en demi-teinte suite à son important remaniement, la Biennale de Paris dresse un bilan positif de sa trentième édition, qui se tenait du 8 au 16 septembre sous la nef du Grand Palais. Au total, ce sont plus de 53 200 visiteurs qui ont répondu présent, soit un taux de fréquentation en augmentation de +60% par rapport à l’an dernier. La manifestation a notamment profité des Journées européennes du patrimoine, qui ont attiré quelque 9 000 visiteurs durant la nocturne en accès libre organisée ce week-end.

Fondée en 1959 sous l’impulsion d’André Malraux dans le but de faire rayonner l’art et la culture française à l’international, la Biennale des Antiquaires s’est longtemps imposée comme l’une des plus prestigieuses manifestations artistiques de l’Hexagone. Mais depuis les années 90, l’évènement avait perdu en notoriété face à la concurrence internationale et l’avènement d’Internet, qui a largement bouleversé le marché de l’art. Afin de s’offrir un nouveau souffle, la manifestation avait fait peau neuve en 2017. Devenue annuelle et rebaptisée Biennale de Paris, la foire, qui entend « poursuivre sa mutation au cours des années à venir », accueillait cette année 62 exposants, contre 85 l’an dernier, et 125 en 2016.

PARTAGEZ CET ARTICLE :