Près d’un an après avoir quitté le groupe Kering, la griffe éponyme de la créatrice britannique Stella McCartney rejoint les rangs du numéro 1 mondial du luxe dans le but d’accélérer son développement. 

C’est le début d’un nouveau chapitre pour la marque Stella McCartney. Un peu plus d’un an après avoir mis un terme à son partenariat avec le groupe Kering, la créatrice britannique a annoncé la mise en place d’un partenariat avec le groupe LVMH, qui prendra une participation minoritaire au capital de la griffe éponyme. Stella McCartney conservera une part majoritaire, ainsi que son rôle de directrice artistique et d’ambassadrice de la marque. Les modalités de l’opération devraient être dévoilées au mois de septembre prochain.

Ce partenariat aura vocation à « accélérer le développement » de la marque, mais également de renforcer les engagements de LVMH en faveur du développement durable. Dans cet objectif, Stella McCartney prendra également le rôle de « conseillère spéciale » de Bernard Arnault et des membres du comité exécutif du groupe quant aux enjeux liés à la question du développement durable.

« Je suis extrêmement heureux de ce partenariat avec Stella » a déclaré Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH. « C’est le début d’une belle histoire ensemble ; nous sommes convaincus du grand potentiel de long terme de sa Maison. Un facteur a été décisif pour moi : Stella a été pionnière dans la prise en compte des enjeux liés à l’environnement et à l’éthique et a toujours veillé à développer sa Maison autour de ces valeurs. Cela viendra renforcer l’engagement du groupe LVMH en matière de développement durable. Il y a déjà plus de 25 ans, LVMH a été la première grande entreprise à créer une direction de l’Environnement ; Stella va nous aider à encore accélérer la prise de conscience autour de ces enjeux majeurs ». 

Diplômée de la Central Saint Martins de Londres, Stella McCartney avait notamment occupé la direction artistique de la maison Chloé, avant de lancer sa griffe éponyme en 2001 dans le cadre d’une co-entreprise avec le groupe Kering. Acclamée par la critique et les fashionistas pour ses créations à la fois féminines et confortables, pensées pour le quotidien, la créatrice s’était surtout imposée grâce à sa philosophie éthique et éco-responsable. Militante engagée en faveur de la cause animale, Stella McCartney n’utilise ni cuir, ni fourrure, ni plumes dans ses collections.

« Depuis que j’ai annoncé la décision de reprendre le contrôle de la marque Stella McCartney en mars 2018, nous avons eu de nombreuses marques d’intérêt, émanant de diverses parties, exprimant leur souhait d’investir dans la Maison » a expliqué Stella McCartney dans un communiqué. « Ces approches avaient beau être intéressantes, aucune n’arrivait cependant à la hauteur de l’échange que j’ai eu avec Bernard Arnault et son fils Antoine. J’ai vraiment été touchée par l’enthousiasme et l’engagement qu’ils ont manifestés pour la marque Stella McCartney. Ils se sont reconnus dans notre esprit pionnier et dans mon combat pour la mode durable ».

 

PARTAGEZ CET ARTICLE :