L’application Yuka analysait jusqu’à présent les étiquettes des aliments et vous recommandait éventuellement des alternatives en cas de mauvais score. L’application connaît un tel succès, qu’elle a décidé d’élargir son champ d’investigation aux cosmétiques. Grâce à son lecteur de code-barres, vous accédez en deux secondes à la liste des ingrédients et détectez par la même occasion, la présence de produits toxiques.  En effet, l’application, grâce à un système de couleurs allant du vert au rouge, précise si le produit peut comporter des risques, façon logo Nutri-score.

Même les jeunes s’y mettent. Bienvenue dans les nouvelles habitudes de consommation des Générations Y et Z…

Parfois, contre toute attente, les produits les plus chers ou les plus brandés, ne sont pas forcément les plus recommandés. Il n’est pas rare de trouver une pastille verte signifiant « composition excellente » sur des produits de grande distribution, et à l’inverse, d’être confrontés à un rouge attestant de « mauvais » produits dans des cosmétiques de marque ! Grosse surprise pour les dentifrices, notamment au rayon enfants, certifiant la présence de laurylsufate de sodium irritant et du dioxyde de titane, un agent sous forme de nanoparticules, suspecté d’avoir des effets de perturbateur endocrinien, de provoquer des troubles du système immunitaire et d’augmenter les risques de cancer.

Quelle autonomie pour cette application ?

Yuka utilise, pour la partie alimentaire, une base de données gratuite, indépendante et collaborative : Open Food Facts,  inspirée de Wikipedia. Concernant les cosmétiques, les créateurs français ont travaillé à l’élaboration de leur propre base de données. Ils seraient en mesure d’analyser plus de 700 substances potentiellement nocives.

L’option consistant à proposer des alternatives plus saines pour la partie alimentaire de Yuka, n’est pas encore disponible pour les cosmétiques alors qu’elle l’est déjà sur celle de UFC-Que choisir.

La consommation des cosmétiques devient un acte éveillé

UFC-Que choisir lance l’application gratuite QuelCosmétique selon le même principe. Lorsqu’un produit n’est pas disponible dans l’application, un système par envoi de photo, permet de le proposer à l’analyse par les experts de UFC-Que choisir. Il est aussi possible de rechercher un produit par son nom ou par catégorie. Elle est disponible sur Ios ou Android.

Vous ne pourrez plus dire que vous n’étiez pas au courant.
Bonne chance dans votre nouveau parcours de consommateur éveillé, et pour les marques, gare aux négligences !

PARTAGEZ CET ARTICLE :