La maison Chanel a annoncé avoir acquis la totalité du capital de la société espagnole Colomer Leather Group, anciennement connue sous le nom Colomer Munmany, afin de renforcer sa chaîne approvisionnement dans le cadre de la fabrication d’articles en cuir. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été révélées, mais celle-ci s’est accompagnée du départ des anciens dirigeants du groupe, et de la nomination de Bruno Pavlovsky, président de la mode chez Chanel, à la tête du conseil d’administration du groupe Colomer. Jusqu’à aujourd’hui, le groupe espagnol était contrôlé par la société Pmerschdra, liée à la famille Olabarría et propriétaire de 64% de son capital, et Bardesana Inversiones, détenue par la famille Sumarroca, qui possédait un peu plus de 19% de Colomer.

Basée à Vic, dans la province de Barcelone, la tannerie Colomer s’est longtemps imposée comme l’un des principaux acteurs du commerce du cuir en Espagne. L’an dernier, l’entreprise avait réalisé un chiffre d’affaires de 38,5 millions d’euros, en recul de -5% par rapport à l’année précédente et bien loin des 113 millions d’euros réalisés en 1997, comme l’indique le journal économique espagnol Expansión. « Au début du siècle, le groupe a dû faire face à une forte restructuration industrielle, qui s’est traduite par des fermetures d’usines et des licenciements, suite à la concurrence des pays où les coûts étaient moindres, peut-on lire dans le journal. L’entreprise a peu à peu abandonné son activité de tannage pour se concentrer sur l’acquisition et la commercialisation de peaux et leur transformation en produits semi-finis ».

Pour la première fois de son histoire, le groupe Chanel révélait au mois de juin ses résultats financiers pour l’exercice 2017, affichant un chiffre d’affaires de 8,6 milliards d’euros et un bénéfice net de 1,5 milliard d’euros, le plaçant directement au coude à coude avec Louis Vuitton au titre de première marque de luxe mondiale.

PARTAGEZ CET ARTICLE :