C’est une grande première dans l’histoire de la maison. Chanel, qui cultive depuis sa création en 1910 la discrétion et le secret autour de ses comptes, a révélé pour la première fois, les résultats de son holding Chanel Limited pour l’exercice 2017. Des résultats qui témoignent de l’excellente santé financière de la griffe au double C, que l’on sait désormais au coude-à-coude avec Vuitton pour le titre de première marque de luxe mondiale.

« Nous avons réalisé que notre culture de discrétion ne nous servait plus. Cette publication permettra aux commentateurs, d’avoir les exactes données chiffrées sur la santé financière de Chanel », a commenté Philippe Blondiaux, directeur financier de Chanel, lors d’une interview accordée à Reuters. Ainsi, dans un communiqué partagé jeudi 21 juin, on apprenait que la maison avait engrangé 8,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires au cours de l’exercice 2017, soit une progression de +11% à taux de change constants. Des résultats qui la hisse immédiatement dans le top 3 des marques de luxe mondiales, avec Louis Vuittton, dont les ventes sont estimées à plus de 8 milliards d’euros, et devant Gucci (6,2 milliards d’euros en 2017), qui a récemment dévoilé d’ambitieux objectifs de croissance pour les années à venir.

Portée par le dynamisme du marché du luxe à l’échelle mondiale et l’engouement de la clientèle chinoise pour les produits de luxe français, Chanel a vu son résultat opérationnel s’établir à 2,69 milliards de dollars, faisant ressortir une marge opérationnelle de 28%, tandis que son résultat net atteint 1,5 milliard d’euros.

Concernant une éventuelle introduction en Bourse ou cession de l’entreprise, Philippe Blondiaux a indiqué à Reuters que ce type d’opérations n’était pas à l’ordre du jour, ni même envisagé pour l’avenir. « Notre solidité financière nous donne les moyens de garantir notre indépendance et nous permet de nous concentrer sur une stratégie de long terme. Nous continuons à créer et à investir pour que Chanel demeure l’une des marques les plus iconiques et innovantes au monde », a souligné le directeur financier de Chanel.

Au cours de l’exercice 2017, le groupe détenu par les frères Wertheimer a ainsi injecté 1,25 milliard d’euros dans la publicité et la communication, et 370 millions dans les magasins et outils technologiques, ce montant étant appelé à doubler cette année, a précisé Philippe Blondiaux.

PARTAGEZ CET ARTICLE :