Le Plaza Hotel de New York, véritable institution de la grosse pomme et tableau de nombreux films hollywoodiens, va prochainement changer de mains. Actuellement géré par le français Accorhotels et détenu, entre autres, par le prince et milliardaire saoudien Al-Walid Ben Talal, le légendaire établissement devrait prochainement être racheté par Shahal Khan, à la tête de la société White City Ventures basée à Dubaï, et l’investisseur Kamran Hakim. Coût de l’opération : 600 millions de dollars, soit près de 500 millions d’euros. « Le Plaza est unique mais personne n’en a jamais fait une marque mondiale, a déclaré Shahal Khan. « Je cherche maintenant un endroit, peut-être la Chine, peut-être un lieu en Europe, mais je pense qu’il serait bien aussi de faire le seul autre Plaza à Abou Dhabi ou à Dubaï ». Des plans qui pourraient être concrétisés d’ici 2020, a souligné l’homme d’affaires. En attendant, la transaction concernant l’acquisition du Plaza Hotel devrait être finalisée le 25 juin.

 Inauguré en 1907 et situé à l’angle entre la 59e rue et la mythique 5e avenue, face à Central Park, le Plaza Hotel a plusieurs fois changé de mains au cours de son histoire. Racheté par Conrad Hilton, fondateur de la chaîne d’hôtels Hilton, en 1943, puis revendu à l’homme d’affaires Roger Sonnabend deux ans plus tard, l’établissement était devenu la propriété de Western International Hotels en 1975. En 1988, l’hôtel était passé aux mains de Donald Trump pour 390 millions de dollars, avant de devenir tour à tour propriété de CDL Hotels et du prince saoudien Al-Waleed bin Talal, de El Ad Properties puis de Subrata Roy depuis 2012. Confronté à des démêlés avec la justice, l’homme d’affaires indien cherchait à se séparer du Plaza depuis l’an dernier.

PARTAGEZ CET ARTICLE :