Le groupe de luxe italien, qui a publié vendredi 4 juillet ses résultats pour le premier semestre de l’exercice 2017, a vu ses ventes chuter de -2,9% à 483 millions d’euros durant les six premiers mois de l’année. À taux de change constants, le chiffre d’affaires baisse de -3,2%.

Tod’s revendique un EBITDA de 75,7 millions d’euros, un peu en dessous des prévisions du marché, et un bénéfice net de 34,7 millions d’euros.

Au premier semestre 2017, le groupe a notamment subi les effets de la baisse de la fréquentation en magasin en Amérique, dont les ventes chutent de -16,9%, et la faiblesse du marché italien, principal marché du groupe, qui enregistre un chiffre d’affaires en baisse de -2,2%. Grâce à la reprise mesurée à Hong Kong, la Chine revendique pour sa part une progression de ses ventes de +1,4%.

Du côté des marques du groupe, c’est Roger Vivier qui enregistre la meilleure performance, avec des ventes en hausse de +11% à 92,6 millions d’euros, tandis que Hogan et Tod’s voient leur chiffre d’affaires chuter respectivement de -6,9% et -6,1%.

Au second trimestre de l’année, les ventes du groupe ont reculé de -1,4% à 244,5 millions d’euros.

Dans un communiqué diffusé par le groupe, son PDG Diego Della Valle a annoncé être confiant pour l’avenir, affirmant que ces résultats étaient en ligne avec les prévisions du groupe Tod’s, et s’attendre à une « amélioration importante des ventes et des marges ».

PARTAGEZ CET ARTICLE :