Il semblerait que Vertu soit en train de traverser une période difficile. Récemment racheté par l’homme d’affaires turc Hakan Uzan, le fabricant britannique de smartphones de luxe connaîtrait actuellement des difficultés financières qui se répercuteraient sur ses employés.

Connu pour ses smartphones ultra-luxe, dont les prix atteignent parfois des sommes astronomiques (4 100 euros pour le Vertu Constellation et jusqu’à 320 000 euros pour le Signature Cobra) et son service de conciergerie haute couture, le fabricant sera au bord de la faillite, révèle le journal britannique The Telegraph. Des sources internes auraient en effet affirmé que depuis quelque temps, la production de smartphones tournerait au ralenti et que l’entreprise accumulerait les impayés auprès de ses fournisseurs, ainsi que les retards de paiement des salaires de ses employés. Vertu aurait également cessé de verser les cotisations retraite de ses salariés, qui craignent désormais une dissolution de l’entreprise.

Créé en 1998 par Nokia, Vertu est passé tour à tour entre les mains du fonds d’investissement suédois EQT Partners puis de la société financière basée à Hong Kong Godin Holdings. Au mois de mars dernier, le fabricant de smartphones de luxe avait été racheté par Hakan Uzan pour 57,2 millions d’euros. Alors qu’il avait promis d’effectuer « les meilleurs investissements pour permettre à Vertu de réaliser pleinement son potentiel », l’homme d’affaires, exilé en France afin d’échapper aux nombreuses poursuites judiciaires à son encontre, n’aurait à ce jour réalisé aucun investissement, et n’aurait pas réglé la totalité de la transaction pour Vertu auprès des investisseurs de la marque.

Tags: , , ,