Au premier jour de sa cotation à la Bourse de New York, le e-retailer britannique Farfetch a vu ses actions bondir de +42%, faisant ressortir la valorisation du groupe à 8,2 milliards de dollars. L’action, qui avait ouvert à 27 dollars, en hausse de 35% par rapport au prix retenu pour son introduction en Bourse, a terminé sur un gain de 42,25% à 28,45 dollars, rapporte Bloomberg. La plateforme de vente en ligne d’articles de luxe avait fait le pari de fixer le prix de sa mise en Bourse à 20 dollars par action, au-dessus de la fourchette indicative retenue de 17 à 19 dollars.

L’entreprise basée à Londres, réalise ainsi l’une des plus importantes opérations en Bourse de l’année. Fondé en 2008 par José Neves, Farfetch héberge des boutiques indépendantes multimarques, permettant à des distributeurs d’avoir accès à une clientèle du luxe mondiale, et aux designers de disposer d’une vaste vitrine en ligne. Déficitaire depuis sa création, l’entreprise a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires en hausse de 59% à 386 millions de dollars.

PARTAGEZ CET ARTICLE :