Après plusieurs années de baisse et de stagnation, le marché du luxe en Chine reprend des couleurs, porté par l’engouement croissant des Millennials pour les marques de luxe. 

Fragilisé par le ralentissement de la croissance, la campagne anti-corruption menée par le gouvernement et l’évolution des comportements de consommation de chinois, le marché du luxe en Chine rencontrait depuis 2011 une phase de régression et de stagnation. Mais suite aux récentes initiatives prises par les autorités chinoises pour encourager la consommation, en réduisant notamment les droits de douane et en luttant contre les daigous (une pratique qui consiste à acheter les produits à l’étranger où les tarifs sont plus avantageux) et la volonté des marques d’aligner leurs prix à l’international, la tendance s’est considérablement inversée en 2017. Selon une étude du cabinet de conseil Bain & Company, les ventes de produits de luxe en Chine ont progressé d‘environ +20% par rapport à 2016, à 142 milliards de yuans, soit 18 milliards d‘euros. Il s’agit de la plus importante progression depuis 2011.

Des performances portées par les Millennials (20-34 ans), particulièrement friands de sacs et cosmétiques haut de gamme, et dont l’engouement devrait perdurer cette année. En 2018, Bain a indiqué s’attendre à une croissance toujours soutenue des ventes d’articles de luxe chinois, mais dont la hausse devrait s’établir à un peu moins de 15% en raison de la forte progression de 2017.

Les dépenses des consommateurs chinois représentent 32% d’un marché mondial du luxe estimé à 262 milliards d’euros. En revanche, le marché domestique chinois ne représente que 8% des ventes mondiales de produits de luxe, selon Bain, les acheteurs chinois réalisant trois quarts de leurs achats à l’étranger.

PARTAGEZ CET ARTICLE :