Le groupe Pernod Ricard a vu sa croissance organique s’envoler au cours du premier trimestre de son exercice décalé 2018/2019. Porté par un fort dynamisme en Asie, en Inde, en Afrique et au Moyen-Orient, le numéro 2 mondial des spiritueux a vu ses ventes progresser de +7,2% à 2,39 milliards d’euros entre les mois de juillet et septembre. A taux de changes et périmètre constants, la croissance a grimpé de 10,4%, soit une progression largement supérieure aux  7,4% attendus par les analystes, après une progression de 5% au trimestre précédent.

En Chine, son deuxième marché derrière les Etats-Unis, Pernod Ricard a vu ses ventes grimper de 27% tandis qu’en Inde, à son troisième marché, elles se sont envolées de 34%. La croissance a été plus contrastée sur la zone Amériques, avec une progression de +2%, et en Europe (+1%), où la France et l’Espagne ont marqué un léger repli du fait de « marchés difficiles ».

Pernod Ricard, qui a confirmé son objectif de croissance interne du Résultat Opérationnel Courant de +5% à +7% sur l’ensemble de l’exercice, prévoit un premier semestre fructueux grâce au Nouvel An chinois avant un retour à la normale sur le second semestre, notamment en raison du « retour de Martell à son objectif de croissance volumes à moyen-terme high-single-digit ».

PARTAGEZ CET ARTICLE :