Le groupe d’habillement PVH, qui opère notamment les marques Calvin Klein et Tommy Hilfiger, a vu ses ventes décoller de +13% à 2,2 milliards de dollars au second trimestre de l’exercice 2018, contre 1,9 milliard lors du second trimestre 2017. Par ailleurs, le bénéfice net du groupe américain a progressé de +38% à 164,7 millions de dollars. Des performances portées par la hausse des ventes de ses marques phares Calvin Klein, qui progresse de 18% à 925 millions de dollars, et Tommy Hilfiger, qui revendique des ventes en hausse de +15% à 1 milliard de dollars sur l’ensemble du trimestre. En revanche, les marques du portefeuille Heritage Brands du groupe reculent de -3% à 380 millions de dollars. Sur l’ensemble du premier semestre, les ventes du groupe ont augmenté de +15% pour atteindre 4,6 milliards de dollars.

Face à ces résultats « meilleurs qu’attendus », PVH a relevé ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice, tablant désormais sur un bénéfice de 9,20 à 9,25 dollars par action, alors que les prévisions précédentes faisaient état d’un bénéfice de 9,05 à 9,15 dollars par action.

« À mesure que nous mettons en place nos priorités stratégiques, nous pensons pouvoir continuer à accroître notre présence mondiale tout en poursuivant une trajectoire durable de croissance à long terme et de création de valeur pour les actionnaires, a déclaré Emanuel Chirico, président et CEO du groupe. Nous augmentons nos prévisions de chiffre d’affaires et de résultats pour l’année, tout en continuant à planifier prudemment nos activités au deuxième semestre, alors que nous assistons à une volatilité macroéconomique et géopolitique croissante dans le monde ».

PARTAGEZ CET ARTICLE :