Malgré des résultats à la hausse sur l’ensemble de l’exercice 2018, le groupe Swatch a enregistré un léger ralentissement en fin d’année, en raison de la baisse de la demande en Asie et des mouvements sociaux en France. 

Sur l’ensemble de l’année, le groupe horloger suisse Swatch Group a vu son chiffre d’affaires progresser de +5.7% à taux de change constants à 8,48 milliards de francs (7,42 milliards d’euros), et son bénéfice annuel net augmenter de +14.8% à 867 millions de francs. Des résultats honorables, mais toutefois inférieurs aux attentes des analystes, qui tablaient sur un chiffre d’affaires de 8,65 milliards de francs et un bénéfice annuel net de 952 millions.

L’horloger suisse, propriétaires des marques Swatch, Tissot ou Breguet, a en effet été pénalisé par le ralentissement de ses ventes en Asie, notamment dans les ventes en gros, ayant ainsi entrainé un recul des exportations d’environ 10%. En outre, Swatch Group a souffert de la baisse des dépenses des touristes chinois, qui représentent ses principaux clients, liée à la dépréciation du yuan et les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Le groupe a également souligné des ventes « très faibles » en France, en raison du mouvement des « gilets jaunes » et des manifestations récurrentes dans les grandes villes.

Dans un communiqué, le groupe horloger a toutefois annoncé s’attendre à une amélioration cette année, après avoir déjà constaté une « croissance solide » de son activité en janvier et malgré une base de comparaison difficile au premier semestre.

PARTAGEZ CET ARTICLE :