La plateforme italienne de vente en ligne d’articles de luxe YOOX (YNAP) a annoncé mardi 6 novembre, le lancement de 8 by Yoox, sa première ligne de prêt-à-porter en marque propre, conçue en partie grâce à des technologies basées sur l’intelligence artificielle. 

Disponible en ligne dès ce mercredi matin, la première collection 8 by Yoox pour l’hiver 2018/2019 se compose de basiques faciles à porter pour homme et pour femme, déclinés dans une palette de couleurs neutres et intemporelles. Côté prix, l’enseigne a joué la carte du luxe accessible, avec des manteaux et blazers à partir de 165 €, des chemisiers à partir d’une cinquantaine d’euros, des pulls en cachemire à 103 € ou encore, parmi les pièces fortes, une robe en cuir d’agneau camel disponible à 227 €.

Pour concevoir cette collection, Yoox s’est appuyé sur des outils avancés en matière d’intelligence artificielle, afin d’analyser le contenu des médias sociaux et magazines en ligne sur des marchés clés. Ces informations ont par la suite été croisées à des indicateurs prédictifs en matière de tendances émergentes, à l’analyse de données liées au tendances d’achats, à la recherche de texte et la reconnaissance d’images, mais aussi aux propres données de Yoox quant aux produits vendus sur son site et aux retours clients. La combinaison de cet ensemble d’informations a par la suite permis à l’équipe créative de concevoir la collection, en s’appuyant sur l’ensemble des données recueillies.

« Nous avons toujours exploré la frontière entre l’humain et la machine, a souligné Federico Marchetti, CEO de Yoox Net-A-Porter. Cela fait partie de notre ADN depuis le lancement de Yoox en 1999. Aujourd’hui, nous fusionnons les technologies d’intelligence artificielle les plus avancées avec le talent de nos équipes créatives. Tout ce que nous initions, que cela soit du point de vue créatif ou technologique, a vocation à surprendre et satisfaire nos clients ».

La seconde collection 8 by Yoox pour le printemps-été 2019 sera lancée au mois de janvier prochain.

PARTAGEZ CET ARTICLE :