Lancée par d’anciens employés de Tinder, l’application incontournable en matière de rencontres amoureuses, Ripple a vocation à concurrencer LinkedIn en matière de networking. 

Présentée il y a quelques jours au CES de Las Vegas, grand messe annuelle des acteurs de l’industrie des nouvelles technologies, Ripple s’impose comme un spin-off de la très célèbre application Tinder et, à défaut de permettre de trouver l’âme soeur, offre de nombreuses perspectives en matière de networking et rencontres professionnelles. Pensée par des anciens de Tinder, parmi lesquels Ryan Ogle, ex-directeur technique, Paul Cafardo, chef ingénieur, et Gareth Johnson, designer, Ripple repose sur le même modèle ludique et addictif qui a fait le succès de l’application de rencontres amoureuses : un swipe vers la droite pour rencontrer, un swipe vers la gauche pour décliner. Et une acceptation mutuelle de la part des deux usagers avant de pouvoir être mis en relation.

Développée pour la première fois au cours d’un hackaton interne à l’entreprise et en partie financée par Tinder et Match Group, Ripple fonctionne selon le principe de la géolocalisation, et permet à ses usagers de participer à des groupes privés ou publics ou des discussions, échanger sur des thèmes en lien avec leur secteur professionnel. Par ailleurs, il est possible, via une fonction de reconnaissance faciale, d’ajouter à son réseau une personne croisée dans la « vraie vie ».

Autant de fonctionnalités qui permettront à Ripple de rivaliser avec le géant de networking LinkedIn et ses 500 millions d’utilisateurs, mais également de rattraper les nombreux acteurs déjà présents sur ce segment, à l’instar de NeverEatAlone, LikeLunch ou le Français ShapR, lancé par Ludovic Huraux (le fondateur d’Attractive World) et qui recense déjà pas moins de 800 000 inscrits. Au mois d’octobre dernier, c’est la dating app Bumble qui avait pris d’assaut le segment des rencontres professionnelles avec le lancement de Bumble Bizz.

Disponible sur iOS et Android, il est fort à parier que l’application Ripple fera le bonheur des Millennials… Et des utilisateurs de Tinder.

PARTAGEZ CET ARTICLE :