La maison italienne Salvatore Ferragamo a annoncé le départ de son directeur général Eraldo Poletto, qui avait pris la tête du groupe il y a près d’un an et demi. Une annonce prise « d’un commun accord », qui intervient peu de temps après que l’entreprise ait indiqué ne pas être en mesure de confirmer les objectifs financiers fixés pour les trois prochaines années. Au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2017, Ferragamo a enregistré un recul de 28,3% de son bénéfice net, tandis que son chiffre d’affaires a chuté de -0,9% à un peu plus d’un milliard d’euros.

L’arrivée au mois d’août 2016 d’Eraldo Poletto, s’inscrivait dans le cadre d’une stratégie mise au point par le groupe dans le but de relancer sa croissance, se traduisant également par la réorganisation de toute sa direction artistique. Dans un communiqué, la maison florentine a remercié M. Poletto « pour avoir contribué à lancer un nouveau chapitre dans l’histoire de la compagnie, caractérisé par un grand dynamisme, une percée importante dans le monde du numérique et une attention particulière portée à la marque et aux produits, qui s’est manifesté durant les récentes Fashion weeks de Milan ».

Son mandat, en tant que CEO de Salvatore Ferragamo, prendra fin lors du conseil d’administration du 8 mars prochain, pour approuver les résultats financiers 2017 du groupe. Ce mercredi 28 février, le titre de l’enseigne gagnait près de +4% à la Bourse de Milan après l’annonce du départ d’Eraldo Poletto.

PARTAGEZ CET ARTICLE :