Alors que l’industrie de la mode et du luxe est ébranlée par des accusations d’abus de plus en plus nombreuses dans le monde du mannequinat, un nouveau scandale vient d’éclore après qu’un jeune modèle ait déposé plainte pour agression sexuelle à l’encontre du photographe Bruce Weber.

Les faits remontent au mois de décembre 2014. Au cours d’une séance photo, Bruce Weber aurait demandé à Jason Boyce, jeune mannequin alors âgé de 28 ans, de se dévêtir avant de procéder à des attouchements et d’obliger le jeune homme à l’embrasser. Dans sa déposition, le plaignant, qui affirme avoir renoncé à sa carrière de mannequin suite à cet évènement, aurait indiqué avoir été « effrayé à l’idée de continuer une carrière de mannequin dans une industrie où M. Weber est considéré par beaucoup comme un photographe de premier plan » et aurait souffert « d’anxiété, de dépression et d’un haut niveau de stress ». Jason Boyce réclame dommages et intérêts, invoquant le « trouble émotionnel » causé et des « pertes économiques » après son retrait de l’industrie de la mode.

La plainte vise également l’agence de mannequinat de Jason Boyce, Soul Artist, qui aurait envoyé sciemment plusieurs mannequins à Bruce Weber, avec lesquels le photographe aurait réitéré ses agissements.

Des révélations qui font écho à l’affaire Terry Richardson, survenue au mois d’octobre dernier. Régulièrement visé par des accusations de harcèlement et d’abus sexuel depuis 2013, le photographe a depuis été mis au ban par de nombreux acteurs de l’industrie de la mode, à commencer par le groupe Condé Nast qui avait fait part de sa volonté de ne plus travailler avec le photographe suite à la parution d’un article au vitriol dans le Sunday Times, qualifiant Richardson de « Weinstein de la mode ».

Tags: