Dans un communiqué diffusé ce jeudi, le groupe espagnol Puig annonce avoir pris une participation majoritaire au capital de la maison Dries Van Noten. Son fondateur et directeur artistique, Dries Van Noten, devient un « important actionnaire minoritaire, sur le long terme », précise le groupe. Ni le montant des parts respectives de Puig et du designer, ni les modalités financières de l’opération n’ont été révélés.

Cette « alliance stratégique » marque le début d’un nouveau chapitre pour la maison Dries Van Noten, indépendante depuis sa création en 1986 à Anvers. Célèbre pour ses imprimés audacieux aux influences ethniques, la maison avait toujours cultivé la discrétion, mais aussi la liberté face aux us, coutumes et calendriers de l’industrie de la mode. S’il avait toujours refusé les propositions des grands groupes du secteur, le créateur avait entamé au mois de mars dernier, des démarches en vue de faire entrer des investisseurs extérieurs au capital de l’entreprise. C’est finalement l’espagnol Puig qui s’est attiré les faveurs du couturier belge.

Dans le cadre de ce rapprochement, qui « établit les bases d’une croissance à long terme », Dries Van Noten intègre le portefeuille de marques de mode du groupe, parmi lesquelles Jean-Paul Gaultier, Nina Ricci et Paco Rabanne. Dries Van Noten conserve par ailleurs ses fonctions de directeur artistique et président du conseil de l’entreprise.

PARTAGEZ CET ARTICLE :