Face à la chute de la fréquentation depuis les attentats de 2015, la préfecture de police de Paris a annoncé la signature d’un accord avec l’ensemble des acteurs du tourisme parisien, afin de mettre en place un label de sécurité, qui aura vocation à rassurer les visiteurs étrangers et redynamiser l’attractivité de la capitale. 

Paris reste la ville la plus visitée au monde avec près de 40 millions de touristes qui en foulent les pavés chaque année. Les années 2015 et 2016 ont été marquées par un ralentissement notoire de la fréquentation. En cause, les attentats qui ont touché la France, mais également les facteurs climatiques et les mouvements sociaux qui ont jalonné ces deux dernières années. Si les premiers mois de l’année 2017 se sont montrés encourageants pour les acteurs du tourisme, avec une hausse record de la fréquentation hôtelière au premier trimestre, la préfecture de police de Paris a annoncé la signature d’une convention avec différents acteurs du tourisme parisien dans le but de renforcer la sécurité et tranquilliser les visiteurs. Le groupe LVMH, la RATP, le Comité des Champs Elysées, le musée du Louvre ou encore la société d’exploitation de la tour Eiffel, font d’ores et déjà partie des signataires.

Label « Securi-site » et patrouilles spécifiques

Concrètement, les commerçants, hôtels, musées et institutions signataires de l’accord, verront leurs dispositifs de sécurité évalués par des experts de la préfecture de police, qui pourront leur demander de procéder à des réajustements si besoin. La préfecture de police leur demandera notamment s’ils disposent d’agents spécialisés, de caméras de surveillance ou encore de plots devant leur établissement. Ils pourront alors obtenir le label « Securi-site », délivré par le préfet.

Cette convention s’inscrit dans la continuité des actions mises en place dans le cadre du plan « tourisme et sécurité » initié par le ministère de l’Intérieur l’année dernière. Elle impliquera également le déploiement de patrouilles de sécurité, appelées «  unités de sécurisation touristique » sur les sites les plus visités.  En outre, une coopération quotidienne sera mise en œuvre entre les services de police et les agents de sécurité privée dans chaque site sensible.

PARTAGEZ CET ARTICLE :